Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Ferdinand De Lesseps Et Le Canal De Suez





L’histoire de sa construction, de 1859 à 1956.

En compagnie de l’historien Ahmed Youssef (1), découvrez comment Ferdinand de Lesseps, académicien des sciences puis de l’Académie française, s’est débattu pour obtenir la construction du canal de Suez...

Une aventure qui débute en 1859, se termine dix ans plus tard et qui témoigne des relations Franco-Égyptiennes à cette époque.

Le 17 novembre 1869, le canal de Suez est inauguré en présence de l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, et de l’empereur d’Autriche François-Joseph.

À cette occasion, le compositeur Giuseppe Verdi écrit Aïda. Un opéra qui n’est créé que deux ans plus tard, le 23 décembre 1871, à l’opéra Khédivial du Caire.

La construction du canal est parsemée d’embûches...

C’est le Français Ferdinand de Lesseps qui obtient l’approbation des autorités égyptiennes.

Il persuade en effet le vice-roi, et non pas moins ami, Mohamed-Saïd de signer un « firman » le premier acte de concession en 1854, qui officialise le chantier, ainsi que la constitution de la Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez, avec un siège social à Alexandrie et un siège administratif à Paris.


Ferdinand de Lesseps

Ferdinand de Lesseps (1805-1894) fut élu à l’Académie des Sciences en 1873 et à l’Académie française le 21 février 1884.

La Compagnie, en vertu du deuxième Acte de concession, a le droit de construire, d’entretenir et d’exploiter le canal maritime pour une durée de « 99 années, à compter de l’achèvement des travaux et de l’ouverture du canal maritime à la grande navigation ».

Le 25 avril 1859, Lesseps donne le premier coup de pioche.

Le 17 novembre 1869, il est inauguré.

A plusieurs reprises, les Britanniques entravent les travaux de manière indirecte...

Pourtant, en 1875, les Anglais changent leur fusil d’épaule.

La Grande-Bretagne en effet, opposée au canal dans un premier temps, finit par acquérir dans un second temps les 170 000 actions que le khédive est contraint de céder.

Elle devient ainsi la principale actionnaire de la Compagnie du Canal de Suez !

Au fur et à mesure que s’affirme le sentiment national, le canal apparaît comme la cause de la présence étrangère sur le sol national.

Le 26 juillet 1956, le colonel Nasser annonce la nationalisation de la Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez, trois ans avant la fin de la concession.

L’Egypte a l’intention d’utiliser les dividendes du fonctionnement du canal pour financer la construction du barrage d’Assouan.


Canal de Suez

Bibliographie :

Ahmed Youssef, La fascination de l’Egypte, du rêve au projet, éditions de l’Harmattan, 1998.
Ghislain de Diesbach, Ferdinand de Lesseps, éditions Perrin, 1998.




(1) Ahmed Youssef, est écrivain, journaliste au quotidien égyptien Al-Ahram.
Natif d’Alexandrie, il est correspondant à Paris du prestigieux journal Al-Ahram depuis 1995.
Historien, docteur ès histoire, diplômé des Universités d’Aix-en-Provence et de Paris-Sorbonne.
Il a par ailleurs écrit de nombreux ouvrages sur les liens historiques entre la France et l’Egypte.



Canal Académie — Tous droits réservés —


Billet proposé par Aron O’Raney