Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Voyant Les Foules, Il Eut Pitié D’elles...






« Voyant les foules, il eut pitié d'elles, parce qu'elles étaient fatiguées et abattues »


Dès aujourd'hui, nous célébrons de tout cœur l'avènement du Seigneur Jésus Christ, et nous ne faisons que notre devoir, car il est venu, non seulement à nous, mais pour nous.

Lui, le Seigneur, n'a aucun besoin de nos biens ; la grandeur de la grâce qu'il nous a faite montre bien quelle était notre indigence.

On juge la gravité d'une maladie par ce qu'il en coûte pour la guérir...


La venue d'un Sauveur nous était donc nécessaire ; l'état où se trouvaient les hommes rendait sa présence indispensable.

Que le Sauveur vienne donc vite !

Qu'il vienne habiter au milieu de nous par la foi, dans toute la richesse de sa grâce.

Qu'il vienne nous arracher à notre aveuglement, qu'il nous libère de nos infirmités, qu'il prenne en charge notre faiblesse !

S'il est en nous, qui pourra nous égarer ?

S'il est avec nous, que ne pouvons-nous pas faire en celui qui est notre force ? (Ph 4,13)

« S'il est pour nous, qui donc sera contre nous ? » (Rm 8,31)

Jésus Christ est un conseiller absolument sûr, qui ne peut ni se tromper ni nous tromper ; il est une aide puissante dont la force ne peut jamais s'épuiser...

Il est la sagesse même de Dieu, la force même de Dieu (1Co 1,24)...

Recourons donc tous à un tel Maître : dans toutes nos entreprises, invoquons cette aide ; au cœur de nos combats, confions-nous à un défenseur si assuré.

S'il est déjà venu dans le monde, c'est pour habiter au milieu de nous, avec nous et pour nous.



Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église – 7e Sermon pour l'Avent –



Billet proposé par Aron O’Raney