Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Hors du Commun






Un guerrier de la lumière fait toujours
des gestes hors du commun.

Il peut danser dans la rue en se rendant à son travail.

Ou regarder un inconnu dans les yeux,
et parler d’amour au premier coup d’œil.

Défendre une idée qui peut paraître ridicule.

Le guerrier de la lumière se permet ce genre de choses.


Il ne craint pas de pleurer de vieux chagrins,
ni de se réjouir de nouvelles découvertes.

Quand il sent l’heure venue,
il abandonne tout et part pour l’aventure,
dont il a tant rêvé.

Quand il comprend qu’il est à la limite de sa résistance,
il quitte le combat sans se sentir coupable
d’avoir fait une ou deux folies inattendues.

Un guerrier ne passe pas ses jours à tenter
de jouer le rôle que les autres ont choisi pour lui.


Le guerrier de la lumière ne craint pas de paraître fou.

Il se parle à voix haute quand il est seul.

Quelqu’un lui a appris que c’était la meilleure manière
de communiquer avec les anges, et il cherche ce contact.

Au début. Il constate combien c’est difficile.

Il pense qu’il n’a rien à dire,
qu’il va répéter des sottises.

Pourtant, le guerrier insiste.
Chaque jour, il converse avec son cœur.

Il dit des choses qu’il ne pense pas vraiment.
Il dit des bêtises.

Un jour,
il perçoit un changement dans sa voix.

Et il comprend qu’il est en train
de canaliser une sagesse supérieure.


Le guerrier semble fou,
mais ce n’est qu’un masque.


Extrait du « Manuel du Guerrier de la Lumiére ».
Paulo Coelho.



Billet proposé par Aron O’Raney