Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Dieu M'a Ravi À Mon « Moi »




Dieu m'a ravi à mon « moi » illusoire
et m'a rapproché de mon « moi » réel,
et la disparition de la terre a entraîné celle du ciel.

Le tout et la partie se sont confondus.
La verticale « tûn » et l'horizontale « ard »
se sont anéanties.

L'oeuvre suréro­gatoire a fait retour
à l'œuvre obligatoire,
Et les couleurs sont revenues
à la pure blancheur primordiale.

Le voyage a atteint son terme
et ce qui est autre que Lui a cessé d'exister.

Toute attribution (idâfât), tout aspect (i'tibârcit),
toute relation (nisab) étant abolis,
l'état originel est rétabli.

« Aujourd'hui, J'abaisse vos lignages,
et J'élève le Mien ! »

Puis me fut dite la parole de Hallàj,
avec cette différence qu'il la prononça lui-même
alors qu'elle fut prononcée pour moi
sans que je l'exprime moi-même.

Cette parole,
en connaissent le sens et l'acceptent
ceux qui en sont dignes ;
en ignorent le sens et la rejettent
ceux chez qui l'ignorance l'emporte.

Mawqif 7.
Emir Abd el-kader - Ecrits spirituels.
Présentés et traduits de l'arabe par Michel Chodkiewicz.
Ed. Seuil. Paris.1982.


Billet proposé par Aron O’Raney