Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Découverte D’un Site Industriel Grec En Sicile




Les Fouilles dans l'ancien quartier industriel de Selinunte.
Martin Bentz  – Université de Bonn –


Des archéologues ont découvert les traces d’un ancien très grand quartier artisanal édifié par des colons grecs au cours de fouilles en Sicile.
La découverte sur le site de Sélinonte, une ancienne cité grecque côtière du sud de la Sicile, fondée au VIIe siècle av. J.-C., d’un des plus grands quartiers d'artisans de la Grèce antique, permet de rendre compte d’un domaine jusqu’ici négligé de cette période.
« Dans quelles mesures les Grecs anciens ont mis en place des zones industrielles ? » s’interroge Gabriel Zuchtriegel, archéologue à l’université de Bonn.
A Sélinonte, la concentration de certaines industries et d’artisans prouve que les Grecs anciens avaient une certaine façon d’organiser la vie de la citée.
Le quartier artisanal a été installé à l’orée de la ville, sur près de 600 mètres, sous les remparts « de sorte que la fumée, l’odeur et le bruit n’affectent pas les autres habitants », poursuit le chercheur.

Les fouilles montrent aussi que les potiers étaient regroupés en coopératives et partageaient d’énormes fours de près de sept mètres de diamètre.
Les nombreuses poteries, briques et bronzes retrouvés ne sont pas exceptionnels en soi, mais ils permettent de reconstituer certains évènements passés.
Lors de l’installation de la colonie, il semble que les espaces de vie et de travail étaient mêlés, mais très vite les deux activités ont été séparées.
« Nous ne savons pas grand-chose sur les conditions sociales qui prévalaient lors de la formation des colonies.
La seule certitude est que la faim et la pauvreté ont souvent décidé les colons à émigrer pour fonder une nouvelle ville.
Pourquoi et dans quelles conditions, certains étaient des potiers, d'autres agriculteurs, et d'autres propriétaires terriens si riches qu’ils pouvaient se permettre de participer aux Jeux olympiques ? » se demande Gabriel Zuchtriegel.
Il espère que des fouilles encore plus approfondies pourront lui apporter un début de réponse.

Sciences et Avenir.fr – J.I.Article du 16 novembre 2011 –


Texte proposé par Aron O’Raney