Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Naissance De La Religion Taoïste


Le Taoïsme, (II-IV)
De ces courants de pensée spiritualistes ou matérialistes naquit, au IIe siècle apr. J.-C., la véritable religion taoïste.
La Voie de la Paix, secte fondée par Gan Zhongke

Déjà, un siècle auparavant, était apparue une secte fondée par Gan Zhongke, la Voie de la Paix, dont le substrat théorique était un ouvrage dénommé le Classique de la Paix.
Accusé de fomenter des troubles, son initiateur fut mis à mort par les autorités.
Mais le martyr avait eu le temps de faire des adeptes, et un second souffle enflamma bientôt les sectateurs, lesquels en vinrent à soutenir la grave rébellion des Turbans jaunes qui fit vaciller le pouvoir (184).

La secte des Cinq Boisseaux de Riz

Vers la même époque, une nouvelle secte, celle des Cinq Boisseaux de Riz, qui avait pour initiateur le « maître céleste » Zhang Daoling, connut un grand essor.
Une lourde hiérarchie ordonnait les fidèles, et les sectateurs taoïstes en vinrent à défier le trône en créant un État religieux indépendant (190).
C'est dans le sillage de cet essor spirituel que fut fondé à Longhushan, dans la province du Jiangxi, un des plus célèbres hauts lieux du taoïsme.

Prolifération des sectes

La religion taoïste se répandit en Chine du Nord sous la protection d'aristocrates, puis ses sectes proliférèrent dans le Sud.
Du IIIe au VIe siècle, les troubles politiques qui secouaient le pays favorisèrent cette religion :
La morale confucianiste paraissait tout à fait inopérante pour restaurer l'ordre parmi les hommes et les provinces déchirées.
Par ailleurs, en période de crise, le mysticisme taoïste convenait à beaucoup, d'autant que des textes nouveaux consacrés à la spiritualité ou à l'alchimie enrichirent encore cette doctrine, qui en arriva à se confronter au bouddhisme.
Sous l'influence de Tao Hongjing (456-536), on assista même à une tentative de syncrétisme mêlant taoïsme, bouddhisme et confucianisme.
Source : Chine-Informations
Texte Proposé par Aron O’Raney