Symbolisme De L’escargot


A l’origine, l’escargot était un habitant des fonds marins, il ressemblait à un ver puis il s’est adapté au milieu terrestre : il bave pour rester humide et se préserve de la déshydratation en sécrétant une coquille dure dans laquelle il s’enferme.


Les Mollusques constituaient les parures de nos ancêtres, plus tard des bijoux (perles). Ils entrèrent dans la confection et la coloration des vêtements (fils de byssus et pourpre).

L’Escargot Est Universellement Un Symbole Lunaire.

Il indique la régénération périodique : Il montre et cache ses cornes, comme la Lune apparait et disparaît; mort et renaissance, c’est aussi le thème de l’éternel retour.

Il représente aussi la fertilité : la spirale, liée aux phases de la lune, et le développement de la corne.

Ainsi, l’escargot devient le lieu de la thèophanie lunaire, comme dans l’ancienne religion mexicaine où le dieu de la Lune, « Tecçiztecatl », est représenté enfermé dans une coquille d’escargot.

Emouvant symbolisme que celui de l’escargot; il dit ce que la mort porte d’espoir de renaissance. Il nie la mort; et la spirale de sa coquille signifie la résurrection, l’éternel retour des réincarnations, loi cosmique inscrite dans le tourbillon des étoiles. 


Comme le coquillage, l’escargot présente un symbolisme sexuel : analogie avec la vulve, matière, mouvement, bave.

Il symbolise encore le mouvement dans la permanence.

La forme hélicoïdale de la coquille de l’escargot, constitue un glyphe universel de la temporalité, de la permanence de l’être, à travers les fluctuations du changement.

Chez les Aztèques l’escargot symbolisait couramment la conception, la grossesse, l’accouchement.

Au Dahomey il est considéré comme un réceptacle de sperme.

Dans la doctrine chrétienne, l'escargot est le symbole de la résurrection du Christ.

Chez les Celtes La forme de sa coquille rappelle la spirale, qui symbolisait le mouvement, et la vie.

Dans les hiéroglyphes égyptiens, la spirale était figurée par un escargot.

L’escargot s'endort en hiver et se réveille au printemps ; il symbolise la résurrection chez les anciens.


Il n’y a pas si longtemps, on pratiquait en Corse un rite funéraire la “caragola”, ou danse de l’escargot; les pleureuses appelées “voceratrice“ décrivaient lentement une spirale dont le centre était le défunt. 

Dans la culture berbère, l'Escargot, est un signe positif, de bonne augure, car associé à la pluie et à la lune ; il représente symboliquement la fertilité, le cycle des récoltes et la permanence. 

Il peut aussi symboliser, comme cette figure géométrique très répandue dans la nature, l’évolution de la vie.

En Afrique du Nord, on confectionne des chapelets avec des coquilles d’escargot... 

L’escargot rappelle aussi la corne des béliers...

De plus, il participe de l’humide et ne sort de Terre comme disent les paysans, qu’après la pluie.

Enfoui dans la terre, l'escargot est en contact avec l'au-delà, les revenants, les spectres et les larves; ce contact avec les ténèbres le diabolise.

Il se trouve aussi lié aux cycles des champs, devenu symbole de la fécondité donné par les morts, la parure presque nécessaire de l’ancêtre revenu sur la terre des hommes pour la féconder, porteur de tous les symboles de la face du Ciel et des orages bienfaisants. 

Une Anecdote…

L’escargot est lié à un événement marquant de la vie de Dalí : sa rencontre avec Sigmund Freud. Dalí pensait que rien n’arrive par accident, il avait été captivé par la vision d’un escargot sur une bicyclette hors de la maison de Freud.

Le lien se fit alors en lui entre une tête humaine et l’escargot, qu’il associa plus particulièrement à la tête de Freud.

Comme pour l’œuf, la coquille dure et le corps mou intérieur de l’escargot le fascinèrent, et la géométrie des courbes l’enchantèrent. 


Bases Documentaire : 
Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier Et Alain Gheerbrant
Petit Larousse des Symboles 2006 -



Aron O’Raney