Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Si les humains s’obstinent à fermer les yeux .....


« Si les humains s’obstinent à fermer les yeux sur le monde spirituel,
La véritable poésie, 
la véritable beauté quitteront la terre.
Et qu’est-ce qui les remplacera ?

On ne verra alors que des cimetières,
Des prisons et un immense parc zoologique,
Ou des animaux seront les gardiens d’autres animaux.
Et quels animaux !
Il n’y a d’art véritable que celui,
Qui puise son inspiration dans le monde de la lumière.
Avoir un haut idéal, le plus haut idéal,
Est le meilleur moyen d’entrer en contact,
Avec ce monde de la lumière.
Ce plus haut idéal est nécessairement inaccessible,
Mais nous avons besoin d’un but,
Qui se situe à l’infini.
Ainsi, sur la route que nous suivrons pour nous rapprocher de lui,
Des liens innombrables se tisseront entre nous et l’univers entier;
Et nous aurons l’éternité,
Pour passer par toutes les stations de l’abondance,
De la richesse, de la joie, de la lumière et du vrai savoir. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov
Texte proposé par Aron O’Raney.