Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Pour Tenter d'Apprivoiser La Sagesse




« Ô mon ami, considère les désirs de ton âme et vois quel est leur statut au regard de la Loi.
Si celle-ci te prescrit de les accomplir, alors accomplis-les.
Si en revanche elle te prescrit de n'en rien faire, alors renonce.
Si néanmoins, après t'être interrogé et avoir constaté que, du point de vue légal, il faut t'abstenir,
Si donc ton désir l'emporte et que tu passes outre,
Je suis convaincu que sur ce point tu es en tort mais que, cependant,
Tu seras récompensé pour différentes raisons :
Parce que tu t'es interrogé sur le statut légal en la matière avant d'accomplir ton acte,
parce que ta croyance en la Loi, a été assez forte pour que tu te demandes,
Quelle est sa position sur cette question;
Parce que tu as eu la conviction, après avoir su que la chose était interdite,
Qu’il fallait la rejeter:
Parce que tu t'es appuyé sur le fait qu'Allah est Pardonnant et très Miséricordieux,
Qu’il efface les péchés et pardonne les offenses,
Et, que tu as donc eu en l’occurrence, une bonne opinion de Dieu;
Et, aussi parce que tu n'avais pas pour but, de transgresser les interdits divins :
Enfin parce que tu étais convaincu d’avance,
De ce que te fixaient la prédestination et le décret divin,
Quant à l'accomplissement de cette affaire,
Comme c'était également le cas dans l'histoire d'Ève avec Adam.
Telles sont les nombreuses raisons, pour lesquelles tu seras récompensé,
En dépit de ta désobéissance, car tu n'es coupable que d'un seul point de vue :
Avoir accompli cet acte qui n'était qu'un désir de l'âme.
À ses différentes raisons s'ajoute encore,
Le fait que cet acte t'a affligé,
Car, ainsi que le dit l'Envoyé de Dieu
"le croyant, c'est celui que sa bonne action réjouit, et qu'afflige sa mauvaise action..." »
Profession de foi
« Celui qui marchait dans les ténèbres des nuits, observa les étoiles et alluma la lampe.
Jusqu'au moment où, la pleine lune dirigeant sa lumière, il délaissa les étoiles,
Et attendit d'être au matin.
Jusqu'au moment où, l'obscurité s'étant entièrement dissipée,
Et ayant vu l'aurore briller à l'horizon.
II délaissa les lampes, toutes les étoiles et la pleine lune, et guetta la lumière éclatante. »
Ibn ‘Arabi.
Profession de foi
Extraits de Le livre des sagesses d’Orient par Gilbert Sinoué.
Texte proposé par Aron O’Raney.