Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

N’arrête Jamais De Chanter !


As-tu déjà observé, ami,
L’attitude des oiseaux face à l’adversité ?
Pendant des jours et des jours, ils font leur nid,
Recueillant des matériaux parfois ramenés de très loin.

Et lorsqu’ils ont terminé et qu’ils sont prêts à déposer les œufs,
Les intempéries ou l’œuvre de l’être humain
Ou d’un quelconque animal
Le détruisent et envoie au sol ce qu’ils ont réalisé avec tant d’effort.

Que fait l’oiseau ?

Il se paralyse et abandonne la tâche ?
En aucune façon. Il continue encore et encore
Jusqu’à ce que les premiers œufs apparaissent dans le nid.

Parfois très souvent avant que naissent les oisillons,
Un animal, un enfant,
Une tempête détruit une fois de plus le nid,
Mais cette fois avec son précieux contenu.
Cela fait mal de recommencer depuis zéro.

Même ainsi, l’oiseau ne se tait jamais, ni ne recule,
Il continue de chanter et de construire,
Reconstruisant et chantant.

Es-tu fatigué de recommencer,
Du gaspillage de la lutte quotidienne,
De la confiance trahie,
Des buts non atteints quand tu étais sur le point d’y arriver ?

Ne te préoccupe pas si dans la bataille tu reçois une blessure,
Il faut s’y attendre.

Réunis les morceaux de ton espérance,
Reconstruis-la et fonce de nouveau.
Peu importe ce qui se passe…
Ne faiblis pas,
Va de l’avant.

La vie est un défi constant,
Mais cela vaut la peine de l’accepter.
Et surtout…
N’arrête jamais de chanter.

Auteur inconnu
Texte proposé par Oraney.