Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Progresser sur la Voie



Progresser sur la Voie


Yan Hui vint un jour trouver Confucius et lui annonça :
« j’ai remarqué un progrès en moi »

Et de quoi s’agit-il ? demanda Confucius.

— J’ai oublié le rite et la musique, répondit Yan Hui.

Certes, mais ce n’est pas suffisant », répliqua Confucius !

Quelque temps après, Yan Hui revint voir Confucius et lui dit :
« J’ai remarqué un progrès en moi ».

Et de quoi s’agit-il ? demanda Confucius.

— J’ai oublié le sens de l’humain et du juste, répondit Yan Hui.

Certes, mais ce n’est pas suffisant », répliqua Confucius !

Quelques jours après, Yan Hui revint à nouveau et lui annonça :
« J’ai remarqué un progrès en moi ».

Et de quoi s’agit-il ? demanda Confucius.

— Je me suis posé dans l’oubli même, dit alors Yan Hui.
— Qu’entends-tu par là ? demanda Confucius, Interloqué.

Je n’ai plus de corps, je n’ai plus de perception, je n’ai plus de forme, je n’ai plus de connaissance ; me voilà uni.

Tel est le sens de l’expression « je me suis posé dans l’oubli même », répondit Yan Hui.

Devenu Un, tu communies avec le Tout ; étant entré dans la métamorphose, tu as dépassé toute fixation. Te voilà devenu un sage et je te demande aujourd’hui de m’accepter comme disciple. »

La voie du Tao
(Livre IV)
Présenté par oraney