Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Les Traces dans le sable ...


Une nuit, un homme fit un rêve.

Il rêva qu'il marchait au bord de la mer en compagnie du Seigneur.
Sur le fond du ciel, il voyait se dérouler les scènes de sa vie.

Il remarquait, dans chaque scène, deux traces parallèles de pas dans le sable.
L'une était la sienne; l'autre celle du Seigneur.

À la dernière scène, il se retourna pour voir ces empreintes sur la grève.
Il s'aperçut alors qu'à divers moments de sa vie, il n'y avait qu'une trace de pas.

Ces moments de marche solitaire correspondaient aux heures les plus tristes et les plus sombres de sa vie.

Intrigué, il dit à son compagnon:

"Seigneur, tu m'as assuré de toujours marcher à mes côtés si j'acceptais de me joindre à Toi.

Mais je m'aperçois qu'aux périodes les plus dures de ma vie, il n'y a plus qu'une empreinte dans le sable.

Pourquoi m'as-tu abandonné au moment où j'avais le plus besoin de Toi ?"

Le Seigneur se tourne alors vers lui et lui répond:

"Mon enfant, mon très cher enfant, tu sais que Je t'aime et que je ne saurais t'abandonner.

Il faut que tu comprennes ceci:

Si tu ne vois qu'une trace de pas aux moments les plus difficiles de ton existence,
c'est qu'alors, tout simplement, Je te portais dans mes bras..."


Poème d'Adémar de Barros, poète brésilien 


Copyright : La reproduction ou la diffusion des billets et articles est libre, sous réserve de mentionner leur source : « http://oraney.blogspot.com/ », les références de l’auteur ou de l’ouvrage, et de respecter l’intégralité des contenus.