Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

La voie de la liberté

 

Les Quatre Accords Toltèques
La voie de la liberté personnelle

Que votre parole soit impeccable
Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui.

On oublie parfois le poids des mots et le mal qu’ils peuvent faire. Les mots sont très importants, utilisés à bon escient et de façon positive ils peuvent rassurer, faire grandir, réconforter et bien d’autres choses encore. Dans le cas contraire, ils peuvent laisser une blessure qui même si elle se referme laisse des traces indélébiles.
Il faut apprendre à doser ses mots (et pourquoi ne pas tourner 7 fois la langue dans sa bouche lol) car une fois exprimés on ne peut revenir en arrière. Cet accord est applicable avec les autres, mais aussi envers soi, il est important de se dire de belles choses aussi. Chacun d’entre nous se dit au moins une fois par jour « je suis nul », ou bien « je suis étourdie » ou encore « je ne suis pas beau » bref il y a beaucoup de phrases de ce genre… tout cela contribue à se dévaloriser et se faire du mal. En pensant ainsi nous cultivons les pensées négatives qui finissent pas nous polluer totalement.
Ne réagissez à rien de façon personnelle
Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.
Chacun pense ce qu’il veut, mais ça ne veut pas dire que c’est une vérité. On peut penser de vous que vous êtes un nul ou alors un dieu, est-ce pour cela que vous l’êtes vraiment ? Je ne pense pas. Ce qui importe c’est l’opinion que vous avez de vous ! Nous devons apprendre à ne pas souffrir de l’opinion que les autres ont. Leur regard n’est pas important. Nous avons tous des visions, des éducations et des goûts différents ce qui au fond est une bonne chose et bien entendu nous ne pouvons pas plaire à tout le monde.
Miguel Ruiz nous dit aussi, que nous ne devons pas penser que tout ce qui nous arrive découle de notre comportement. Cette façon de penser est finalement une sorte d’égocentrisme, le « moi, je » qui finalement nous enchaîne dans une forme d’illusion et de souffrance.
Ne faites aucune supposition
Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.
Faire des suppositions est un sport que nous pratiquons à longueur de temps ! Il suffit de regarder les magazines people…
Miguel explique que c’est un « poison émotionnel » et bien souvent il agit lentement mais sûrement… Nous devons apprendre à communiquer pour s’en défaire, mais ce n’est pas toujours chose facile, car il faut savoir écouter et être capable d’entendre…
Il est important de dire à l’autre ce qui nous fait douter, ce qui nous inquiète, plutôt que de se faire des films bien souvent loin de la réalité, et de finir par se persuader que c’est la vérité. Si votre meilleure amie ne vous appelle pas pendant plusieurs jours, il ne faut pas penser que c’est parce qu’elle vous fait la tête, peut être à t’elle eu un contre temps tout simplement, et le mieux et d’en parler avec elle avant de se fâcher pour rien.
Faites toujours de votre mieux.
Votre "mieux" change d'instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.

Cet accord est là pour nous dire de faire les choses à notre rythme, que la perfection n’existe pas. Ce qui sera parfait pour moi aujourd’hui ne le sera pas pour mon voisin et de même ne le sera peut-être plus pour moi dans 1 an ! Nous évoluons chaque jour et demain nous ferons mieux qu’aujourd’hui. L’important est de toujours faire les choses avec cœur, amour et avec ce que l’on a.
Vouloir toujours trop bien faire, pour se satisfaire ou pire satisfaire les autres est néfaste car nous nous infligeons du stress inutile et nous perdons énormément d’énergie.
Voilà quatre préceptes pour aider à pacifier notre vie, volonté et persévérance sont les maîtres mots, pour avancer sur le chemin de la lumière.

Né d'une mère « curandera » (guérisseuse) et d'un grand-père nagual (chaman toltèque), il fait des études de médecine et devient chirurgien. Sa vie bascule lors d'une expérience de mort imminente qui l'aurait inspiré à chercher des réponses aux questions de l'existence dans la tradition toltèque.

Ces accords sont extraits de l'ouvrage :
Les quatre accords toltèques, Don Miguel Ruiz.
Proposé par oraney