Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Parcours De Vie (1941―2003)


Parcours De Vie1

L’Algérie, Oran…

Février 1941, Sur L’autre Rive De La Méditerranée…
Nous sommes à Oran en Algérie, je suis né dans cette ville un 23 février, et j’y ai grandi dans une famille d’origine modeste de cinq enfants.

Novembre 1954, À Treize-Ans, Le Terrorisme S’Annonce Ouvertement…
Commence alors ce que les gens de l’époque nomment « les Événements d’Algérie » mais cela n’empêche pas, mon enfance et l’adolescence d’être,les plus heureuses époques de ma vie. 

Mai 1960, J'Ai Dix-Neuf Ans, C'est Mon Premier Départ D’Algérie…
N’ayant aucun goût pour les études, après un emploi précaire, et par défi de l’autorité paternelle, je m’engage trois ans dans l’armée de l’air. Je quitte mes parents et les amis le 28 mai, pour une nouvelle vie.

Juin 1960, Le Vrai Début De La Période Militaire…
Après avoir quitté Oran, j’arrive à Nîmes en Base-École pour une formation militaire, qui se poursuit à Saint-Cyr-l’École jusqu’en janvier 1961. Je suis ensuite affecté à une base aérienne en Tunisie, prés de la frontière algérienne.

Juillet 1962, En Algérie La Guerre S’Achève…
Arrive la fin des dits « Événements d’Algérie » et avec les négociations gouvernementales qui s’achèvent, se profile la victoire politique de la rebellion. La Proclamation de l’indépendance algérienne est officialisée le 5 juillet. 

Mai 1963, J'ai Vingt-Deux ans, En Tunisie Fin De La Période Militaire…
En permission Libérable, au terme du contrat d’engagement, je quitte la Base Aérienne, pour rejoindre les parents qui m’attendent en Algérie.

Quelques jours après mon arrivée en Algérie, mes parents et moi quittons notre chère ville d’Oran définitivement, notre voyage est sans retour…

France, Terre Inhospitalière…

Parcours De Vie2

Une triste période de cette vie commence en France, où les rapatriés d’Algérie, ces Colonisateurs-Exploiteurs, surnommés péjorativement les « Pieds Noirs » ne sont vraiment pas les bienvenus.

Décembre 1963, à Villeurbanne, En région Lyonnaise…
Après quelques mois, passés en formalités et recherche de logements, avec les parents nous louons enfin un appartement à Villeurbanne. Je trouve un travail de bureau, dans une société de Produits métallurgiques au Port Edouard Herriot. D’abord simple employé, j’apprends un métier où j’évolue, et malgré mon horreur des chiffres, je quitte six ans après cette firme, comme comptable qualifié.

Décembre 1968, À Vingt-Sept Ans, Le Mariage…

Le 7 décembre sans grand enthousiasme c’est un Mariage civil à la mairie de Villeurbanne; car je n’ai eu ni la volonté ni le courage, d’aller au-delà de la première séance de préparation à l’Église.

Mai 1969, Un Nouvel Emploi À Lyon…
Après ma démission fin avril, j’entre comme comptable dans l’entreprise d’un beau-frère, mais malheureusement celui-ci cesse toute activité, un peu moins d’un an après mon embauche.

Août 1969, La Naissance de Ma Fille Pascale…

Je deviens père, à Décines-Charpieu dans la banlieue lyonnaise, c’est la Naissance de la première de mes filles Pascale un 23 août.

Avril 1970, L'Espagne Un Faux Départ…

Je ne parviens pas à m’intégrer en France, aussi je décide de partir en Espagne où mon beau-frère s’est installé après la fermeture de son entreprise. Je pars alors de Lyon, avec femme et enfant, dans l’espoir de trouver du travail et un peu de joie de vivre.

Nous sommes dans la région d’Alicante depuis environ six mois, le climat et le mode de vie espagnol nous conviennent parfaitement, mais il n’y a guére de possibilité d’emploi dans mon activité.

Août 1970, France Le Retour Case Départ…

De retour à Villeurbanne, après une courte pause, en accord avec mes parents et mon frère, nous décidons de tenter notre chance ailleurs et de nous installer sur la Côte d’Azur. C’est un nouveau départ toujours en quête de travail, dans une région méditerranéenne qui pourrait être un peu plus chaleureuse.

Parcours De Vie3

Octobre 1970, La Côte D’Azur, On Y Est…

Janvier 1971, Vingt-Neuf-Ans Un Travail

Peu de temps après notre installation à Nice, Je trouve un emploi de comptable dans une importante société de promotion immobilière, à Vence.
Grâce aux formations et stages, j’acquiers en progressant, la confiance des dirigeants, une bonne expérience, et j’accède au poste de responsable administratif et financier.

Décembre 1977, Trente-Six-Ans, Fin Du Salariat…

Après sept ans, fort de l’expérience acquise, j’éprouve le besoin de voler de mes propres ailes. En accord avec la société qui m’emploie, je démissionne en fin d’année, tout en poursuivant avec elle les mêmes activités professionnelles, de façon autonome.

L'Année 1978, Trente-Sept Ans, L’Indépendance Professionnelle…

Les trois premières années de ma nouvelle activité sont chaotiques, car j’associe mon avenir professionnel, à celui de mon frère déjà en difficulté dans sa propre Entreprise. Ce choix Incité par des raisons familiales ne m’amène malheureusement que des désagréments.

Avril 1980, Trente-Neuf Ans, La Naissance d'Émilie…

À Antibes, c’est la naissance de ma deuxième fille Émilie un 13 avril, je suis à nouveau père.

Année 1981, Rupture Professionnelle, Fâcherie Familiale…
Fatigué d’entretenir des relations tumultueuses avec mon frère, je m’en sépare non sans difficulté, avec les déconvenues sur le plan familial, et nombre de problèmes financiers.

Je continue ma route, en menant de front durant deux ans une double activité : Celle de Directeur Général chez mon dernier employeur, et de Conseil d’Entreprise indépendant. 

Année 1992, Au Quatrième Trimestre, Commence La Récession…
Le marasme entraîne son lot habituel de dommages sur le plan humain. Il me faut maintenir l’apparence imposée par l’activité professionnelle, résister à la crise qui se prolonge, et subsister financièrement, quand les affaires et opportunités ne sont plus là.

À ces difficultés conjoncturelles, s’ajoutent les problèmes familiaux, qui s’accumulent, et provoquent mon départ du domicile familial, après vingt-six ans de vie commune.

Juin 1994, Cinquante-Trois Ans La Séparation Conjugale…

À présent seul, Je trouve un appartement où je réinstalle, le mobilier et le matériel de bureau en ma possession. C’est désormais mon nouveau lieu de vie.

La Dérive…
Je suis un Demandeur d’Emploi, qui subsiste difficilement grâce aux indemnités d’une assurance professionnelle, à un fonds d’aide sociale, et au soutien actif de mes parents. 

Septembre 1996, Le Divorce Est Officialisé…

Après environ deux ans de recherche d’un débouché professionnel, il me semble entrevoir le bout du tunnel, avec le projet de lancement d’une nouvelle activité. 

Août 1997, Je Crée Une Société…
C’est le départ de « L’Appartement Bureau », le mobilier et le matériel sont déménagés dans les locaux de la société créée. J’emménage dans un studio, et l’espoir renait sur le plan économique, avec de bonnes perspectives qui s’annoncent, sur le plan des affaires.

Malheureusement, cela ne peut effacer, les dettes financières accumulées au cours de ces six dernières années désastreuses, et part ailleurs, il reste à assumer, les suites de l’après-divorce et son lot de problèmes matériels et relationnels.

Je continue à vivre en travaillant durement, car le travail est le seul refuge pour tenir moralement, en ayant le sentiment d’exister. 

16 Septembre 1998, Mon Père Nous Quitte…

C’est la fin du voyage pour mon père, qu’un accident cérébral a cloué dans son lit. Sans doute aussi pour lui, une délivrance attendue, quand je lisais dans ces yeux sa profonde tristesse, et sa grande désolation. 

Décembre 1998, La Franc-Maçonnerie…

À la fin de cette année pourtant, Un changement commence à s’opérer en moi, à la suite d’une rencontre imprévisible qui m’ouvre la porte de la Franc-Maçonnerie. L’initiation, et l’entrée dans un monde inconnu m’invitent au grand questionnement sur la vie, à une époque où j’avais un besoin vital de trouver une solide amarre.

Février 2003, À Soixante-deux Ans, Le Retrait…

Je décide d'exercer mon droit à la retraite, et j’achève mon périple dans la vie active. Moralement saturé par le travail, les soucis, et le fardeau des échecs professionnels et personnels, le temps du retrait est venu pour moi.

Juillet 2003, Le Temps De La Réflexion, Partir…

J’ai décidé deux ans avant de cesser mon activité, d’un retrait à l’étranger. Je ne me suis en effet, jamais senti à l’aise ni intégré dans une France où je ne me reconnais pas. 

J’ai toujours eu l’impression, à tort ou à raison, de sentir l’hostilité latente ou le dédain, des « Français de France » pour les Français d’Algérie, toujours aussi déconsidérés aujourd’hui qu’ils l’étaient hier.

J’envisage d’abord de me retirer en Tunisie, un pays où je garde de nombreux et bons souvenirs des années 1961 et 1962. J’y ai renoué aussi des contacts, au cours de quelques courts séjours professionnels effectués pendant les années 2001 et 2002.

En définitive, mon choix se porte sur l’Espagne que je connais déjà un peu, pour avoir visité le pays valencien, durant mes congés annuels. Il y a aussi là bas, ma sœur ainée qui réside avec sa famille depuis plus de trente ans. 

Espagne, Le Grand Départ

Parcours De Vie4

À soixante deux ans, le dix juillet 2003, c’est un départ de France qui me semble être cette fois définitif. Je pars de Saint-Laurent-Du-Var pour la province d’Alicante, retrouver ma sœur et mes nièces.




▲ Aron O’Raney
10 Juillet 2009