Ici-bas

Notre Vie N'est Qu'un Rêve... Les Gens Souffrent À Cause De Leur Esprit Empli D'illusions, De Folies Et De Peurs ; Mais Tout Cela N'est Qu'images Dans Un Miroir, Sans Réelle Existence.Taisen Deshimaru.

La Séparation




Karima, qui avait joué avec lui lorsqu’il était enfant 
Dans le Jardin de sa mère, lui dit : 

« Pendant douze ans, tu nous as caché ton visage, 
Et pendant douze ans, nous avons été 
Affamés et assoiffés de ta voix. »

Il la regarda avec une infinie tendresse, 
Car c’était elle qui avait fermé les yeux de sa mère, 

Quand les ailes blanches de la mort 
L’avaient enlacée.

 Et il lui répondit :

« Douze ans? As-tu dit douze ans, Karima

Je n’ai pas mesuré ma nostalgie 
Avec un astrolabe 
Ni sondé sa profondeur. 

Car l’amour, 
Surtout l’amour qui se confond avec le mal du pays, 
Fatigue toute mesure ou sondage du temps.  


Certains moments
Contiennent des éons de séparation. 

Cependant, 
La séparation n’est autre qu’une fatigue de l’esprit. 

Peut-être 
N’avons-nous jamais été séparés. » 


Le Jardin du Prophète Extrait —
 New York City, 1933 — Œuvre Posthume — 



Khalil Gibran



Aron O’Raney