Ici-bas

Notre Vie N'est Qu'un Rêve... Les Gens Souffrent À Cause De Leur Esprit Empli D'illusions, De Folies Et De Peurs ; Mais Tout Cela N'est Qu'images Dans Un Miroir, Sans Réelle Existence.Taisen Deshimaru.

Ananda Et Le Grand Bouddha




Ananda « Félicité » En Sanskrit, Le Cousin Et L’un Des Principaux Disciples Du Bouddha, Fut Son Assistant Personnel Pendant Vingt-Cinq Ans


Quand Bouddha atteignit l’Illumination, Ananda décida de passer tout son temps avec lui, mais avant son initiation, il voulut s’assurer que le Bouddha ne le traiterait pas sur un pied d’égalité avec les autres disciples et qu’il conserverait son statut spécial de cousin et de frère aîné du Bouddha. 

Ainsi, il dit au Bouddha : 

En tant que frère cadet, il est de ton devoir de m’obéir.

Après l’initiation, tu deviendras mon Maître et je serai ton disciple et dès lors, il ne me sera plus possible de te demander quoi ce soit ou de t’ordonner quelque chose et donc, permets-moi de te demander maintenant certaines choses, avant d’être initié. 

Le Bouddha acquiesça et dit : 

Comme il te plaira!

Ananda poursuivit : 

Mon premier vœu, c’est d’être toujours avec toi. Tu ne parleras jamais à personne en secret et tu ne me renverras jamais. 

Deuxièmement, si je souhaite que tu rencontres quelqu’un à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, tu ne pourras pas refuser. 

Et trois, toi et moi, nous dormirons dans la même pièce.

Je veux être toujours avec toi. N’oublie jamais ces trois vœux. Maintenant je suis prêt! Initie-moi au bouddhisme. 

Et c’est ainsi qu’Ananda devint l’ombre du Bouddha. Où que le Bouddha aille, Ananda était toujours à ses côtés.


Un Jour, Quelques Dizaines D’années Plus Tard, Le Bouddha Déclara : Il Est Temps Pour Moi De Partir Maintenant. 


Demain, au crépuscule, je serai parti. Rappelle tous les moines pour que je m’adresse à eux une dernière fois.

Le lendemain matin, à l’aube, tous les moines étaient rassemblés autour du Bouddha. Il y avait environ mille moines illuminés. Tous étaient calmes et posés, personne ne pleurait ou n’était la proie du chagrin. 

Tous, sauf Ananda qui avait vécu chaque instant de sa vie dans l’ombre du corps physique du Bouddha! Ananda était anxieux. Il sanglotait et il était inconsolable. 

Bouddha regarda Ananda et il sourit. Pourquoi pleures-tu, Ananda?
J’ai tenu toutes les promesses que je t’ai faites, j’ai exaucé tous tes désirs!

Ananda versait des torrents de larmes : 
Qu’est-ce que je vais devenir? J’ai respiré le même air que toi, j’ai fait tout ce que tu as fait, mais je n’ai pas atteint l’état d’illumination. Sans toi, ma vie est sans espoir. Que serais-je sans toi?

Bouddha répondit : 
Quand tu as demandé trois vœux, je savais qu’ils feraient obstacle à ton progrès spirituel, mais tu n’étais pas prêt à oublier que j’étais ton frère cadet et tu voulais garder tes privilèges par rapport aux autres. Ton renoncement était conditionnel, peut-être ma mort le rendra-t-il inconditionnel.

Puis Bouddha Abandonna Son Corps Mortel. 

Tous les moines se réunirent en conclave pour se souvenir des paroles du grand Maître afin de les préserver pour la postérité. 

Ananda ne participait pas à cette assemblée. Il n’avait pas été inclus, car c’était une véritable loque émotionnelle qui était à cent lieues de l’Illumination. Ananda versait des larmes angoissées et il se sentait complètement désespéré et seul.

Il réalisait quelle vie futile il avait vécu avec le Bouddha. Il avait tout vu, sans VOIR! Il avait bu à la fontaine de nectar, mais le nectar, il ne l’avait pas GOÛTÉ

Parmi des centaines de moines, Ananda se retrouvait absolument seul. Cette désespérance ainsi que la vulnérabilité de son existence soulevaient en lui des questions. 

Pour la première fois, il ressentit un vide à l’intérieur de lui-même et il prit conscience de son ego et de son arrogance débridée. Le silence pesait sur lui, alors qu’il réalisait que son Maître l’avait quitté et qu’il était tout seul. 

Il n’y avait plus aucun espoir pour lui. Mais en plongeant tout seul dans ce silence, il sentit qu’une transformation s’opérait…  Ce qui ne s’était pas produit en quarante ans de présence du Bouddha se produisit en une seule nuit d’introspection

Ananda Avait Atteint L’illumination

Une paix profonde l’envahit et il devint serein et unifié dans l’Éternel. 

Les moines réalisèrent qu’Ananda avait atteint l’Illumination et s’en réjouirent. 

Ils l’accueillirent parmi eux, car seul Ananda pouvait donner les comptes-rendus les plus précis de la vie du Bouddha, même s’il ne pouvait faire qu’acte de présence physique, à l’époque. 

Notre Bhagavan Baba a dit que vivre en compagnie du Seigneur ne suffit pas. 

Soyez avec le Seigneur, car vivre avec Lui garantit que votre corps, votre esprit et votre âme baignent dans l’extase d’expérimenter Sa présence. 

Soyez toujours conscient de Sa présence; sentez qu’Il est avec vous dans tout ce que vous faites et vous serez heureux!



Billet Proposé Par Aron O’Raney