Ici-bas

Notre Vie N'est Qu'un Rêve... Les Gens Souffrent À Cause De Leur Esprit Empli D'illusions, De Folies Et De Peurs ; Mais Tout Cela N'est Qu'images Dans Un Miroir, Sans Réelle Existence.Taisen Deshimaru.

En Parlant De La Société…



Les Souffrances Des Multitudes Sont Comme Les Affres De La Douleur Qui Ronge, Et Dans La Bouche De La Société Il Y A Nombre De Dents Cariées Et Endolories. 

Mais la société refuse le remède subtil et patient, se contentant de polir leur paroi et de les remplir d'un or chatoyant qui aveugle et cache leurs caries. Mais le patient ne peut se rendre aveugle à cette douleur taraudante.

Nombreux sont les dentistes sociaux qui s'efforcent d'administrer des soins aux maux du monde, offrant des plombages de toute beauté;

Nombre de ceux qui souffrent se soumettent à la volonté des réformateurs et augmentent du même coup leurs propres souffrances, puisent davantage dans leurs forces décroissantes et ne font que se précipiter plus surement dans l’abîme de la mort.

Les dents cariées de la Syrie se trouvent dans ces écoles, où l'on enseigne à la jeunesse d'aujourd’hui à être le chagrin de demain, dans ses cours de justice, où les juges détournent la loi et jouent avec elle comme un tigre avec sa proie, dans les palais, où règnent le mensonge et l'hypocrisie, et dans les cabanes des pauvres, qui abritent la peur, l'ignorance et la lâcheté.

Les dentistes politiques aux doigts doux versent du miel dans les oreilles du peuple, en criant qu'ils sont en train de combler les failles de la faible nation. 

Leur chant est fait d'un son plus fort que celui de la meule qui moud, mais en vérité il n'est pas plus noble que le croassement des grenouilles dans les marais stagnants.

Nombreux sont les penseurs et les idéalistes dans ce monde vide... 

Mais que leurs rêves sont vains!


Extrait de « Les Cendres Du Passé Et Le Feu De L’éternel »



Khalil Gibran



Billet Proposé Par Aron O’Raney