Ici-bas

Notre Vie N'est Qu'un Rêve... Les Gens Souffrent À Cause De Leur Esprit Empli D'illusions, De Folies Et De Peurs ; Mais Tout Cela N'est Qu'images Dans Un Miroir, Sans Réelle Existence.Taisen Deshimaru.

La Mystérieuse Faculté De La Mémoire



La Faculté De La Mémoire En L’être Humain Constitue Un Bien Étrange Phénomène Que La Physique Et La Chimie Ne Suffisent Pas À Expliquer. 

La Science A Révélé Que Les Cellules Composant Le Corps Humain Se Renouvellent Continuellement. 

- Or, malgré cette incessante naissance et mort qui se déroule en son corps, la mémoire de l’être humain n’en est pas altérée pour autant, mais, bien au contraire, elle continue, jusqu’au terme de l’existence de celui-ci, à amasser les souvenirs des événements, des activités, des émotions et des pensées qui composent sa vie.

- On ne peut que demeurer troublé devant la constatation que, même lorsque quelqu’un est arrivé à un âge avancé, des souve­nirs liés aux événements qui se sont produits, aux occupations auxquelles il s’est livré ainsi qu’aux pensées et aux sentiments qui l’ont habité au cours de son existence depuis un passé lointain, continuent, de manière plus mystérieuse, à vivre secrètement en son être. 

- Et il suffit parfois de peu pour que le souvenir d’événements très anciens (ou même de pensées remontant à son enfance), qu’il croyait avoir complètement oubliés, réémerge subitement et cela, d’une façon tellement inattendue que, s’il est suffisamment sensible, il ne peut manquer de s’en émerveiller avec une crainte révérencielle.

Souvenir

Sur Quel Support Invisible S’inscrit La Mémoire De L’être Humain? 

- Dépend-elle réellement de simples cellules qui ne cessent de naître et de mourir en son corps ou résulte-t-elle d’un phénomène ordinairement insaisissable appartenant à une toute autre dimension en lui; qu’il lui est impossible de comprendre sans une longue et tenace pratique de la méditation, et de divers exercices de concentration

Il Ne Réalise Pas Qu’il Vit Simultanément Sur Différents Plans D’être Qu’il Ne Peut Appréhender Depuis Son État Coutumier De Penser Et De Se Sentir. 

- Il vit dans d’autres dimensions — qui ne sont pas spatio-temporelles et qui lui demeurent inaccessibles d’ordinaire — en même temps que dans le monde matériel qu’il a l’habitude de connaître (si imparfaitement) au travers de ses organes sensoriels limités. 

- Par conséquent, tout ce qu’il fait dans le monde manifesté se joue également sur d’autres plans invisibles qu’il lui est impossible de concevoir communément. 

- Et, par conséquent, il ne peut pressentir de quelle façon mystérieuse son passé l’attend dans le futur.

- Les éléments du monde manifesté sont perçus par l’être humain dans l’espace en trois dimensions : largeur, longueur, et hauteur, qui sont visibles. Ces trois dimensions dépendent elles-mêmes d’une quatrième : le temps, en lequel elles existent. 

- Cette dernière dimension est expérimentée par chaque être humain comme étant parfaitement réelle, bien qu’invisible. 

- De manière analogue, il existe d’autres dimensions, également invisibles, dont la réalité ne peut être appréhendée que dans un état de profonde absorption durant la méditation ou dans des circonstances très particulières.

- Tout ce qu’un être humain pense, fait et dit durant sa vie est mystérieusement accumulé dans des plans énigmatiques de son être, attendant des conditions favorables pour pouvoir se manifester à nouveau ultérieurement. 

- En outre, il ne peut concevoir, depuis son état coutumier d’être, de quelle façon son passé et son avenir convergent en un seul point dans le présent, ni la manière dont les événements de son passé sont en train de se rejouer indéfiniment sur d’autres plans qui lui restent incompréhensibles tant qu’il demeure tel qu’il est ordinairement. 

—  Et C’est Précisément En Cela Que Réside Pour Lui La Possibilité De Changer Son Passé — S’il Parvient, Par Une Pratique Spirituelle Tenace, À S’éveiller.


Extrait De « Les Obstacles À L’illumination Et À La Libération »



Salim Michael



Billet Proposé Par Aron O’Raney