Ici-bas

Notre Vie N'est Qu'un Rêve... Les Gens Souffrent À Cause De Leur Esprit Empli D'illusions, De Folies Et De Peurs ; Mais Tout Cela N'est Qu'images Dans Un Miroir, Sans Réelle Existence.Taisen Deshimaru.

Découvre La Source



Lorsque Nous Nous Retirons Dans Les Profondeurs De Notre Silence Intérieur, Nous Arrivons À La Véritable Source De Notre Vie. Nous Découvrons Que Toute Vie, Toute Manifestation, Dans Leurs Étonnantes Variété Et Multiplicité, Viennent De Cette Source. 

C'est en elle que nous découvrons l'éternelle fontaine de joie et de paix. Tant qu'un individu n'a pas reçu la vision de cette existence fondamentale, il ne fera que tâtonner dans l'obscurité, à la poursuite des choses vaines et éphémères, croyant que ces choses peuvent lui procurer la paix et le bonheur véritables dont son âme a soif.

L'homme ne peut progresser sur le chemin de la vérité en adoptant simplement un Credo ou un culte. Peut-il espérer atteindre la perfection spirituelle en devenant uniquement membre d'une société ou d'une institution, ou en se posant en disciple de quelque grande personnalité ayant atteint la réalisation

Il faudrait qu'en prenant un étroit contact avec les expériences variées et la Réalité intérieure de sa vie il puisse se frayer un chemin de façon à ce que sa marche vers la Vérité devienne ferme et ininterrompue. Il est exigé avant tout que son mental soit tourné du dehors au-dedans. 

Cela veut dire que la nature du mental, inquiète et vagabonde, doit être complètement freinée par des pensées justes, une juste contemplation et une juste méditation. Le mental doit se calmer et son dynamisme doit être amené à se soumettre. La persévérance et un effort soutenu, telles sont les qualités de celui qui aspire à la Vérité. 

La lassitude, la paresse et l'insouciance sont les ennemis du progrès spirituel. L'effort, la conscience et l'attention sont les véritables qualités d'un Sadhak.

Il Est Vrai Que L’ego Doit Être Soumis Avant Que L’illumination Puisse Venir.

Et ce n'est pas une chose facile que d'abattre l'Ego. Une tentative trop tiède ni des explosions émotives ne peuvent l'effacer. L'abandon de soi n'est pas aussi facile que beaucoup le pensent. 

Le sens de l'individualité est un grand obstacle dans la marche du mental vers sa source. Réprimer le sens de l'Ego, c'est s'élever au-dessus de la conscience du corps pour demeurer dans la conscience universelle qui imprègne tout. C'est comme si l'on se transportait du royaume de l'obscurité dans le royaume de la lumière.

C'est se libérer des griffes de la mort en prenant conscience de son immortalité. C'est l'union de l'âme avec le Surmoi. C'est l'identité de l'étincelle avec le feu éternel. C'est l'épanouissement infini d'une vie étroite et la perspective d'une existence et d'une vision infinie

Lorsque Nous Voyons Et Connaissons La Source, Nous Comprenons Le Vrai Sens De La Vie. 

Privée de cette connaissance, l'humanité est prise dans la jungle du mécontentement, de la haine et de la souffrance. La réalisation de la paix et de la liberté contribue à la découverte de l'universel. 

Les valeurs de la vie ne doivent donc pas être fixées par de simples règlements, conditions et circonstances extérieures, mais par la connaissance totale du grand Pouvoir qui est à sa source. Ce qu'un Être devrait ou ne devrait pas faire n'est pas ce que dicte la véritable vie spirituelle. 

Ce Qui Importe, C’est Par Quelle Vision Et Par Quelle Connaissance La Vie Est Dirigée! 

Ainsi, pour chacun, la première et la plus importante des choses, c'est de trouver l'immortelle racine de son Être et de regarder la vie extérieure avec la conscience de cette révélation. 

Alors la vie s'ajustera de la façon la plus harmonieuse avec les vies de tous les Êtres et de toutes les créatures dans ce monde. Même dans les chocs extérieurs retentira la musique d'une subtile harmonie universelle. 

Cherche donc la Vérité en toi-même, ne t'arrête pas avant de l'avoir trouvée, avant d'avoir atteint sa pleine connaissance, avant d'en avoir fait une base permanente pour toutes les activités de ta vie.

Trouve Cette Source Et Sois Libre.


Un Extrait de « Présence de RÂM »



Swâmi Ramdâs (1884 — 1963)



Billet Proposé Par Aron O’Raney