Ici-bas

Notre Vie N'est Qu'un Rêve... Les Gens Souffrent À Cause De Leur Esprit Empli D'illusions, De Folies Et De Peurs ; Mais Tout Cela N'est Qu'images Dans Un Miroir, Sans Réelle Existence.Taisen Deshimaru.

Pandore, Mythe Et Symbole…



Dans La Mythologie Grecque, Les Dieux Obéissant À Un Zeus Vengeur Créent La Première Femme, Pandore La Malfaisante. 

« Je Ferai Présent Aux Hommes, Dit Zeus, D’un Mal En Qui Tous, Au Fond Du Cœur, Se Complairont À Entourer D’amour Leur Propre Malheur. »

Le mythe de Pandore revêt un aspect misogyne; Pandore étant créée sur l'ordre de Zeus qui veut se venger auprès des hommes, de Prométhée, qui a subtilisé le feu divin pour le donner aux humains. 

Le nom de Pandore est voisin de Théodore et Dorothée — Dons De Dieu… originaire du grec ancien Doron « cadeau » et Théos « Dieu ». Tous dons venant des dieux de l'Olympe.

ZEUS, Ordonne À Héphaïstos, Dieu Forgeron Et Sculpteur, De Concevoir Une Statue En Glaise Représentant Une Créature Féminine, Celle D’une Jeune Fille Vierge Destinée À Être Épousée.

— Le père des Dieux et des hommes... commande à l'illustre Héphaïstos de tremper d'eau un peu de Terre sans tarder, d'y mettre la voix et les forces d'un être humain et d'en former, à l'Image dés déesses Immortelles, un beau corps aimable de vierge.

— Athéna lui apprendra ses travaux, le métier qui tisse mille couleurs; Aphrodite d'or sur son front répandra la grâce, le douloureux désir, les soucis qui brisent les membres, tandis qu'un esprit impudent, un cœur « artificieux » seront, sur l'ordre de Zeus, mis en elle par Hermès, le Messager, tueur d'Argos. 

— Il dit, et tous obéissent au Seigneur Zeus, fils de Cronos.



Dans la Grèce Ancienne Pandore Symbolise L’Origine Des Maux De L’humanité…

La merveilleuse Pandore survient comme un « beau malheur », un « piège terrible », que Zeus offre au frère de Prométhée, le naïf et impulsif Épiméthée qui l’épouse.

Ayant avec elle la jarre offerte comme cadeau de mariage par Zeus lui-même, Pandore sur son ordre ouvre le couvercle, laissant surgir toutes les misères de la vie humaine : guerre, folie, vice, famine, tromperie, et la passion, sans l'espérance.

Les maux de l’homme viennent par la femme, selon ce mythe, elle a été façonnée sur l’ordre de Zeus, comme châtiment de la désobéissance de Prométhée, qui a volé le feu du Ciel pour le donner aux hommes.

Selon la légende de Pandore, l'homme a reçu les bienfaits du feu, malgré les Dieux, et les méfaits de la femme, malgré lui. 

La femme est le prix du feu : Il n'y a lieu, bien entendu, de retenir que les symboles inclus dans la légende : 

Elle montre l'ambivalence du feu, qui donne â l'humanité un immense pouvoir, qui peut engendrer malheur, et bonheur, suivant que le désir humain, soit droit ou corrompu.

Et c'est souvent la femme qui détourne le feu vers le malheur. 

Le feu symbolise aussi l’amour, que tout humain désire, bien qu'il en souffre. — L'homme, qui a ravi le feu des Dieux, en subira la brûlure par le feu de son désir.

Pandore symbolise le feu des désirs qui causent le malheur des hommes.



Aron O’Raney