Points En Suspension…

 
 
 
 
 
 
 
Au-delà du «Je, Moi, Toi», il y a tous ces domaines qui demeurent «sans nom», les vastes et nombreuses contrées de l’inconnaissance humaine, où Néant, Fini Et Infini se rejoignent pour se transformer en «l’Un» indivisible. 
 
Dans la connaissance du monde, grande et profonde est notre ignorance; l’essentiel impalpable et invisible, demeure toujours hors de portée des hommes qui raisonnent en s’appuyant sur le seul support de la matière, qu’ils se targuent de bien connaître. 
 
Autorités, Scientifiques, et Dirigeants de notre petit monde, se complaisent le plus souvent dans la splendeur aveugle d’une intelligence et d’une connaissance étroitement limitées.
 
 
 
 
 
Liberté… Ce mot est empli à la fois, de beaucoup de certitudes et d’aussi nombreuses incertitudes, quant à sa vraie définition, en raison du sens qui lui est attribué par les uns ou les autres.
 
La réelle signification de la Liberté est inconnue dans le monde d’aujourd’hui, car chacun suivant sa propre nature, son appartenance sociale, et sa religion, se l’approprie parfois outrageusement, suivant ses propres et seules convictions. 
 
La Liberté comme toute chose en ce monde possède ses limites. Innombrables, sont les hommes et femmes qui les dépassent, et pour ces derniers, mais pour tous les autres surtout, la vie devient le plus souvent une tragédie. 
 
En tout lieu, en tout temps, depuis toujours, là où il y a un malheur, c’est qu’une limite a été dépassée. 
 
Nous avons en tant qu’êtres humains des limites physiques et mentales, dès lors, si l’on s’efforce de les respecter, et seulement dans ce cas, on demeure véritablement «Libre».
 
 
 
 
 
Arrive l’âge avancé, où beaucoup d’hommes et de femmes, se détachent volontairement ou non, de la société. Ils ne parviennent plus en effet, à comprendre ou interpréter, la signification ou le sens, attribué aux choses et événements par le monde moderne. 
 
L’évolution incontrôlée des mœurs et les avancées technologiques, en seraient-elles les causes
 
Le fossé des générations, est-il seul responsable
 
Mais, ne pourrait-on envisager simplement, que le vécu, l’expérience, et la sagesse des «Vieux» permet de différencier, l’utile et le vrai progrès, du futile et de l’inutile, offerts en permanence, par la société mercantile, qui se déclare de «Progrès». 
 
 
 
 
Aron O’Raney
Mercredi 27 Juillet 2016

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...